La Terre de Feu : Louis 64 ans, 13 Marseille - D├ęcembre 2019

Impression d’ensemble : randonnée hallucinante qui va bien au-delà des excellentes appréciations déjà faites. Tout est au top ! La cavalerie, la sellerie, les paysages traversés, les animaux sauvages rencontrés, la diversité des allures, la gentillesse désarmante des deux guides. Ces deux semaines passées en totale autonomie et sans voir personne d’autre que notre équipe sont aussi une aventure humaine où la vraie nature des gens finit toujours par se dévoiler. Au total, la plus belle randonnée qu’il m’ait été donné de faire.
 
Les paysages : somptueux tant du fait de la géographie que des animaux sauvages rencontrés. On pourrait se croire en Europe il y a 3000 ans avant que l’homme ne commence à imprimer sa marque pour le meilleur et surtout pour le pire. En Terre de Feu, on est à la croisée de tout… de l’Antarctique et de l’Amérique du Sud, de l’Atlantique et du Pacifique, de l’Argentine et du Chili… On a la chance de pouvoir approcher jusqu’à les toucher certains animaux sauvages… et ça rend humble.
 
L’intérêt culturel et historique : on sent que la planète est en train de se faire : traversées de nombreuses tourbières, tectonique des plaques qui crée le canal de Beagle, ciel étoilé à couper le souffle… Les nombreuses épaves rencontrées, les ruines d’installations humaines (bergeries, usines de traitement de la graisse de phoque ou de baleines…) nous rappellent que la Terre de Feu n’est pas une terre accueillante pour l’homme. Comme pour la haute-montagne, on contemple avec respect.
 
L’intendance : RAS sur presque tout. Je regrette de n’avoir fait qu’un "touch and go" à Ushuaia que je n’ai vu pratiquement que de nuit. J’aurais aimé y passer une journée complète même si la ville n’est pas très folichonne. L’hébergement en cours de rando est très rustique mais on est prévenu et donc pas de surprise.
 
Les guides : compétents, attentionnés et toujours de bonne humeur. Ils méritent largement les compliments dithyrambiques déjà faits.
 
Les chevaux : merveilleux : rustiques, équilibrés, vaillants, porteurs et le pied très sûr. J’ai fait avec eux les plus longs galops de ma vie.

NOTE : 17/20